La taxe sur les transactions financières électroniques bientôt en vigueur

0
441
La taxe sur les transactions financières par voie électronique, va enfoncer un peu plus les populations gabonaises vers le bas.

Le projet de loi de finance 2019 adopté par les sénateurs en décembre dernier, a débouché sur l’adoption de plusieurs mesures parmi lesquelles, la taxe liée aux transactions financières électroniques. A cet effet, les usagers de maisons de téléphonie mobile devront débourser plus d’argent lors de sa mise en vigueur.

Les mesures d’austérités adoptées par les autorités gabonaises en juillet 2018, visant à assainir les finances publiques avaient données lieu à plusieurs points dont, l’adoption de la taxe sur les transactions d’argent via Airtel money pour les abonnés d’Airtel Gabon, Mobicash pour Libertis et enfin Flooz pour les clients de Moov Gabon.

En effet, ladite taxe dont le taux serait fixé à 10%, prendra racine sur la valeur de la transaction financière. Elle s’applique sur les dépôts, retraits et transfert d’argent par le biais des services des différents opérateurs de téléphonie mobile suscités.

Par ailleurs, cette taxe sera collectée par les agents des téléphonies mobiles, puis reversée à la direction générale des impôts par des agents assermentés. Elle a pour but de soutenir la politique de l’État liée à la création d’emplois, dont les recettes seront affectées au profit du Fonds mutuel pour l’emploi.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here