Madeleine Berre monte en puissance

0
163

Le patronat et les partenaires sociaux ont adopté hier en plénière, les amendements de toutes les parties sur le nouveau code de travail, largement critiqué par les organisations syndicales comme précarisant l’emploi au Gabon.

Après Emmanuel Issoze Ngondet, qui avait ouvert dans la tourmente (des élections) poste électorale, le deuxième mandat du Président Ali Bongo Ondimba en 2016, l’arrivée de son successeur Julien Nkoghe Bekalé à la Primature en Janvier 2019, a suscité des espoirs néanmoins mitigés des populations. Mais sous le principe de la continuité de l’administration, et face aux difficultés de trésorerie que traverse le pays depuis fin 2014 en raison de la chute et des fluctuations des cours des matières premières sur le marché international.

Cependant, malgré le maintien de ce gel, le successeur d’Issoze Ngondet avait promis dans sa première déclaration de politique générale de février 2019, la régularisation des situations administratives bloquées depuis des années, alors que de nombreux fonctionnaires tirent le diable par la queue à cause de la mandicité de leurs revenus.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here