Régies financières: Les syndicats paralysent à nouveau les activités

0
370
Les employés des régies financières ne sont pas à leur premier mouvement d'humeur.

L’Assemblée Générale de la Confédération des Syndicats des Régies Financières n’a pas rogné sur le mot d’ordre, celui d’entamer une grève d’avertissement de trois jours dans le but d’attendre des réponses claires de la part du gouvernement au vue de leurs revendications. Le nouveau mouvement d’humeur a débuté ce mardi.

La décision prise en assemblée générale ce lundi a été appliquée. Depuis ce matin, les agents des régies financières ont entamé un énième mouvement de grève. Ils souhaitent à présent que le Président de la République signe un décret pour remettre les choses dans l’ordre dans ces différentes administrations.« Étant donné que les décrets sont pris pour nommer et remanier le gouvernement, il peut donc prendre un décret pour encadrer les primes des régies financières », a déclaré Wilfried Erisco Mvou Ossialas, président du COSYREF.

De plus, les carrières administratives n’ont pas eu un engouement dans leur régularisation. Le responsable syndical souligne également que « les indices des agents prêts à aller à la retraite n’ont pas subi de mouvement et se retrouveront coincé à l’indice 814 jusqu’à la retraite ».

Par ailleurs,il se pourrait que l’harmonisation des grilles de paiement puissent connaître des avancées, si et seulement si le gouvernement suit attentivement ces revendications.

Notons tout de même qu’une grève générale illimitée sera lancée dès ce vendredi 8 février 2019 si ces problèmes n’ont pas trouvé d’issue, et sera bien évidemment préjudiciable pour les caisses de l’État.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here