Louis Patrick Mombo passe à la vitesse supérieure face au gouvernement

0
141

Le Syndicat des Enseignants de l’Education Nationale (SEENA), membre de la CONASYSED, a tenu une conférence de presse relative à la situation de plus en plus précaire et sinistre de l’école gabonaise.

Le Secrétaire Général du SEENA, Louis Patrick Mombo, a évoqué la descente aux enfers de l’école gabonaise, si et seulement si le gouvernement ne se ressaisissait pas dans les plus brefs délais.

Selon Patrick Mombo, l’article 89, le nombre d’heures de travail demandé aux enseignants par jour et par semaine, devrait etre fixé en consultation avec les organisations d’enseignement.

L’article 90, en fixant les heures de cours, il faudrait tenir compte de tous les facteurs qui déterminent la somme de travail que les enseignants ont à fournir.

Les problèmes auxquels l’école gabonaise fait face ne sont pas exhaustifs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here