CLR: Nicole Assélé prend les rênes du parti

0
55
Nicole Assélé (g) et son prédécesseur Jean-Boniface Assélé.

Le Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) tourne une page de son histoire. 25 ans après sa création, Nicole Assélé est devenue ce week-end la déléguée générale du parti. Un choix non-négligeable pour l’avenir de cette formation politique.

Profitant de la célébration du 25ème anniversaire de sa création, le Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) a tenu son premier congrès extraordinaire ce samedi à Libreville. Une rencontre à l’issue de laquelle Nicole Assélé a été promue déléguée générale de cette formation de la majorité républicaine. En d’autres terme, l’ancienne membre du gouvernement est le nouveau chef des « CLRistes ».

Nicole Assélé a tenu à rendre hommage à son successeur et père, Jean-Boniface Assélé, fondateur du parti.« L’histoire retiendra comme une marque indélébile, qu’après avoir combattu le bon combat durant plusieurs années, un leader politique a librement et pacifiquement procédé à la mise en place d’un processus qui préfigure une relève parée et compétente », a déclaré l’ex Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

L’opinion est d’ores et déjà sceptique, car après ses évictions de la CNSS et de la SGEPP, Nicole Assélé pourrait diriger le CLR vers une sorte d’opposition au régime en place à Libreville. Ses décisions et prises de parole seront inévitablement suivies et scrutées dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here