CNSS: Le député Otounga Ossibadjouo en soutien à Nicole Assélé

0
85
Mathias Otounga Ossibadjouo, député de la 13ème législature.

Dans la tourmente depuis le début de la grogne des retraités opposés au retour à la trismestrialiation du paiement de leurs pensions, Nicole Assélé ne semble pas vouloir reculer. Ses dernières heures elle a même reçu un soutien non négligeable, celui de Mathias Otounga Ossibadjouo, député et ancien membre du gouvernement.

« Si Nicole Assélé n’est pas soutenue, je prédis des jours sombres pour la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale, ndlr) dont les réserves financières ont été asséchées ». Quelques mots de Mathias Otounga Ossibadjouo, mais assez explicites pour dévoiler son sentiment et soulever un débat sur son compte Facebook personnel. L’ancien ministre de la Défense Nationale et actuel membre de l’Assemblée Nationale a pris le temps de développer cette affirmation dans les commentaires qui ont suivi.

« Nicole Assélé n’a que la malchance de se trouver à la tête de la CNSS au mauvais moment. Mais si d’aventure elle renonce à redresser la CNSS, ce sera le naufrage pour les retraités », affirme cet habitué de la gestion de la chose publique. L’actuelle patron de la Caisse appelle au respect du code de sécurité sociale en vigueur en République Gabonaise qui, dans son article 100, prévoit le paiement des pensions par trimestre. Une situation qui, selon elle, permet l’équilibre de la solvabilité et évite à la structure de recourir aux emprunts pour satisfaire les retraités mensuellement. De plus « la décision de passer du trimestre au mois n’est assise sur aucun support juridique », clame Nicole Assélé depuis le début de cette situation qui perdure.

Des voix s’élèvent pour appeler à sa clémence.« Les lois sont écrites par les hommes. On peut donc les modifier ». Mais la DG/CNSS assure que le monde de paiement par mois conduira à la chute de la Caisse.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here