Gouvernement: Igor Simard, futur représentant du département de la M’voung?

0
103
Igor Simard, administrateur général de l'autorité administrative de la zone de Nkok.

Actuel administrateur général de l’autorité administrative dans la zone économique de Nkok, Igor Simard serait en bonne position pour intégrer le gouvernement au prochain remaniement. Originaire d’Ovan, il viendrait ainsi combler le vide laissé par l’éviction de Nelson Messone, dans un souci d’équilibre géopolitique.

Nos confrères du journal Moutouki, dans leur parution de ce jeudi 17 octobre 2019, semblent sont certains qu’Igor Simard fera prochainement son entrée au gouvernement. A la lecture de leur argumentaire, le responsable de la Zone Économique à Régime Privilégié (ZERP) de Nkok, multiplie sorties et stratagèmes pour se faire une légitimité à Ovan, dans le département de la M’voung (Ogooué-Ivindo), ville d’origine de sa mère. Une stature qui devrait lui permettre d’être le nouveau « boss » de la localité, après l’éviction du gouvernement de Noël Nelson Messone.

Grosse difficulté: Igor Simard n’est pas connu dans cette ville, située à moins de 100 kilomètres de Makokou.« Le louveteau n’est pas connu à Ovan et beaucoup ont été surpris d’apprendre qu’il a des origines là-bas. Il est vrai que même les jeunes de sa génération ne l’ont guère vu y traîner ses guêtres », ont écrit nos confrères. Ils affirment néanmoins que sa proximité avec Brice Laccruche Alihanga et Malika Bongo Ondimba, respectivement Directeur de cabinet et fille du Président de la République, permettrait de franchir tous les obstacles, sans difficulté.

« Fin septembre dernier, accompagnés de jeunes opportunistes ovanais en mal de Fcfa, il est allé à la rencontre des populations locales, les bras chargés de cadeaux, usant d’un stratagème qui dit tout sur l’idée primaire que les hommes politiques se font de leurs compatriotes ». Une sorte d’opération de charme, si on en croit les rédacteurs de Moutouki.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here