Libreville: Le 4ème adjoint au Maire en visite à Mont-Bouët

0
190
Édouard Nziengui Nziengui lors de sa descente au marché de Mont-Bouët.

Le 4e adjoint au Maire de Libreville en charge des marchés, Édouard Nziengui Nziengui, a effectué une visite, ce mardi 2 avril, dans le plus grand marché de la capitale (Mont-Bouet). Une descente visant à sensibiliser les commerçantes.

La descente à Mont-Bouët de l’autorité municipale lui a permis de vérifier l’état d’agencement des places des commerçants dans ce marché. Édouard Nziengui Nziengui y a sensibilisé les chefs de secteur du marché sur le bien-fondé de la nouvelle donne organisationnelle de celui-ci. Ainsi, la mairie incite à appliquer ses principes.

« Nous avons estimé qu’il fallait descendre sur le terrain pour s’enquérir des situations des commerçants. Les marchés ne seront plus comme avant. Nous sommes en train de mettre en place une batterie de mécanismes pour réguler un certain nombre de phénomènes: le commerce anarchique, la propreté et le gardiennage dans nos marchés », a expliqué le 4ème adjoint au Maire, en charge des marchés de la commune de Libreville, Édouard Nziengui Nziengui.

Le conseiller municipal a constaté avec satisfaction que les commerçants ont prêté une oreille attentive à ses explications. C’est le Maire qui doit octroyer des places aux commerçants. Si les opérateurs ne respectent pas les principes de la mairie, cette dernière appliquera la loi, peut-on retenir du discours de M. Nziengui.

« Nous nous sommes rendus compte que les commerçants ont eu une attitude réceptive, nous leur avons dit que pour qu’il y ait un quelconque échange entre eux et la mairie, ils doivent se conformer à la loi, et la loi, c’est de s’acquitter de ses taxes municipales, c’est d’avoir un droit d’espace. L’anarchie, c’est de s’installer sans l’autorisation de la mairie », a-t-il ajouté.

Il faut donc, pour ces commerçants, être dans les normes, c’est-à-dire avoir une autorisation formelle de la mairie afin d’écouler les produits dans des conditions légales. Car,« celui qui sera en règle trouvera un Maire gentil et celui qui ne sera pas en règle trouvera un Maire strict, puisque selon la loi, les commerçants ne doivent pas s’installer sur la voie publique », a renchéri le maire Édouard Nziengui Nziengui. Cette sortie du 4ème adjoint au Maire de Libreville s’étendra dans tous les marchés de la capitale, et ce, jusqu’à vendredi.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here