PDG Haut Ogooue:Des hautes personnalités tombent

0
80
Jean-Pierre Oyiba (h) et Ali Akbar Onanga (b)

Il a fallu que l’on touche là où le coeur battait reellement ,c’est à dire (Prestiges,Pouvoir,et autres avantages de toutes natures),pour découvrir de quel côté certains qui,hier jouaient que par le nom du distingué Camarade President ,et du Parti ,qui leur à deja donné ,vouaient leur attachement.

C’est le cas d’Ali Akbar Onanga et Jean Pierre Oyiba,deux recalés du Parti (PDG),qui s’opposant aux nouvelles nominations intervenues au sein de celui-ci les recentes mesures individuelles intervenues au sein du Parti Democratique Gabonais Gabonais au pouvoir font couler beaucoup d’encre. Principalement concernées,ceux des militants de la Province natale du distingué camarade,le Haut Ogooue où deux hierarques qui n’ont pas eus la chance d’etre reconduits ménacent de renverser la table .

Jean Pierre Oyiba et Ali Akbar Onanga qui sont en rebellion ouvert n’ont pas compris que le temps est révolu ,et qu’une nouvelle classe politique doit emerger mieux (….) qu’on ne peut pas faire du Neuf avec du vieux .Ils se ruent sur brancards pour ,tous les deux voient d’ailleurs un complot sur augustes personnes .Mieux ils ont pour cible ideale Brice Laccruche Alihanga,Directeur de cabinet du PR, celui par qui ,d’apres eux ,leurs reclassement dans le parti est arrivé,et qui,leur aurait fait de l’ombre au moment où le hors du Pays .Alors que pour eux,saurait éte des bons moments d’affaires paralleles et fictives s’il n’avait pas ete la.

Des accusations sans preuves qui trouvent leurs fondements dans la hain que vouent ces individus au Directeur de cabinet,mais aussi que depuis leurs sorties de la sphère envisagent de destabiliser le DCPR qu’ils savent convalescent.

D’apres un doyen du parti, « ces deux là sont des egoïstes ils ne doivent même pas songer diviser le Parti et pourtant il suffit de comprendre que l’emergence des elites au sein de celui-ci est irreversible et ne pourra souffrir de l’inertie des gens du passé a la reflexion limitée ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here