Sidonie Flore Ouwe montre l’exemple

0
124



Depuis un bon moment, l’annonce de la promulgation de la loi sur la dépénalisation de l’adultère au Gabon, le salon de la Femme par plusieurs voix, s’élève pour dénoncer son caractère conflictuel.

Selon la Présidente du Salon de la Femme Sidonie Flore Ouwe, la dépénalisation au Gabon ne peut pas exister ou avoir sa place dans la société Gabonaise. Mais vu le code pénal voté par les députés à l’Assemblée Nationale, les personnes mariées arguent que cette loi n’est pas favorable à tous.

Par ailleurs, la dépénalisation signifie que conformément au code pénal actuel, la femme mariée peut avoir des rapports avec qui elle envisage, et vis-versa.

Aujourd’hui, le Salon de la Femme monte au créneau et dit stop à cette loi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here