Appui financier: 77 milliards de la Bad pour l’extension du réseau hydraulique

0
220

Le 7 février dernier, le Ministre en charge de l’Économie, Jean-Marie Ogandaga et le représentant résident de la Banque africaine de développement (Bad) Robert Masumbuko, on paraphé un protocole d’accord sur l’octroi d’un montant de 77 milliards de Fcfa afin d’étendre le réseau d’eau de Libreville et Owendo.

Depuis quelques temps, Libreville et ses environs, précisément Owendo, rencontrent d’énormes problèmes d’approvisionnement en eau potable. L’État en a fait une priorité, et vient de recevoir la promesse d’un appui financier, pour la réhabilitation du réseau hydraulique: « L’accès à l’eau potable dans Libreville a été une problématique que le gouvernement de la République et la Bad ont mis comme projet prioritaire, car touchant directement la vie et le bien-être des populations », confiait le représentant de l’instance financière continentale.

Selon le Ministre Ogadanga, l’agrandissement rapide de la capitale gabonaise et ses périphéries, entraîne un énorme besoin en eau potable. A ce titre, l’État a pris l’engagement de réfectionner 150 kilomètres de conduites d’eau potable, et de construire 150 nouveaux équipements du même type.

En sus, M. Ogandaga explique que le but de ce chantier est de faire en sorte que « le stress en eau que connaît la population gabonaise ne soit qu’un lointain souvenir dans quelques mois ». Ces travaux devraient permettre à terme, d’avoir de l’eau d’Owendo à Akanda sur un linéaire de 300 Km.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here