Chronique : Willy a dit…

0
159

Jeudi 2 juillet 2020.

La saison là s’annonce rude, la fraîcheur monte en kilo chaque jours. Je n’ose pas imaginer le degré de fraîcheur qui nous attend #Âfane_ Engong. Encore qu’il faudrait faire le dépistage pour prétendre avoir le Visa d’entrée. Un dépistage volontaire devenu obligatoire pour des intérêts au visage noir. Agissement flou quand on sait que notre Gouvernement fait de la liberté individuelle son cheval de bataille. D’ailleurs, les homosexuels sont déjà libres de pratiquer leur sexualité, mais les déplacements des Gabonais à l’intérieur du pays sont conditionnés par un dépistage au #covid_19. Pourquoi ce retournement de situation ?Même les pays durement touchés par cette pandémie ne taquinent pas leurs populations comme le fait le Gabon en ces temps douloureux.

Je ne saurais me répéter, comme ce n’est un secret pour personne, les intérêts des Gabonais passent en troisième lieu sur la liste des priorités des gouvernants. Ils ouvrent les hôtels, restaurants et les frontières aériennes pour faire les beaux yeux aux Européens. En fait, c’est une façon à eux de négocier leur entrée dans l’espace #shengen pour aller se faire soigner oklm au lieu d’améliorer le système de santé Gabonais pour le bien de tous.

Entre nous, aucune de ces mesures prises ne semble améliorer la situation économique d’un Gabonais lambda. Combien possèdent des hôtels et restaurants avec terrasse ? A chaque sortie du Gouvernement, le plus grand nombre est laissé pour compte et doit surmonter des obstacles systémiques rarement mesurés. C’est dommage que notre propre État n’arrive toujours pas à se connecter à la société.

Un syndicaliste a dit : « l’organisation du baccalauréat entraîne un mouvement important des enseignants à l’intérieur du pays ». Je ne connais pas beaucoup d’enseignants qui peuvent aller se loger dans les hôtels. Sachant que depuis plusieurs années, les frais de mission pour les enseignants convoqués aux différents examens et concours ont considérablement baissé. A qui pensent-ils au moment de prendre ces décisions ? Ils exigent des certificats négatifs au #Covid19 pour les voyageurs, et ils limitent encore le nombre à 17 pour un bus de 32 places. Si tout le monde est négatif pourquoi limiter encore le nombre ? #Abimtê.

C’était Willy, ce ne sont que des questions hein !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here