Chronique : Willy a dit…

0
66

Mercredi 15 juillet 2020. Le pays s’est levé tout doucement, tout va bien, il se porte à merveille. Les institutions sont en place et elles fonctionnent normalement. Les fonctionnaires sont contents du sort qui leur est réservé. Les élèves de troisième comptent ne pouvoir passer le BEPC, et de jeter gratuitement dans les caisses de l’État, les frais d’examen. Les étudiants joyeux de faire les inscriptions, réinscriptions au compte de l’année académique 2019-2020 au mois de Juin. C’est bon pour le Gabon.

Les Gabonais sont jaloux de nature, surtout celles et ceux qui chantent partout que le Gabon est méconnaissable, que le pays traverse la période la plus sombre de son histoire. On vote les lois, on promulgue même celle qui n’a fait l’objet de révision. C’est tranquille, il ne faudrait rien dire au risque de jalousier son propre pays. Le Président togolais pose un lapin à toute une nation. C’est rien, si tu ouvres la bouche, tu deviens automatiquement opposant. Le transporteur voyage vend ses placent Libreville-Oyem à 40 000 contre 12 000 F CFA, celles de Major transport, les services compétents restent muets. D’ailleurs, aucun d’eux ne voyage.

Les 11 mille fonctionnaires fantômes récemment recensés sont entrain d’ être remplacés par les recrutements des différents corps de l’armée en douce. Les élections approchent, il faudrait désarmer la rue. La botte là marche toujours. Encore que les autres départements ministériels n’ont pas recensé de départ à la retraite. Lol. L’homosexualité est dorénavant tolérée, sa pratique devient autorisée dans les espaces publics. Celui qui boude, il bouge.

La liberté individuelle prime sur les libertés collectives, à condition que cette liberté ne soit orientée que vers la dépravation de nos mœurs. Si par malheur, elle va l’encontre de ce qui est anormal tant pis pour vous. La consigne est claire, tout ce qui sort de la bouche des autorités du pays est mignon. Mon frère Odzip porte parole de la Présidence dit : « les tests non VIP, donc les tests moutouki sont disponibles 72 heures après ». Alors que mon best bro #Vapor attend les résultats de ses tests depuis plus de 10 jours déjà.
A qui la faute ? Les multiples parano de l’éternel font des selfies en prison et 24 heures après deviennent influenceurs à titre sur Facebook allongés sur le canapé de son salon. De qui se moque t-on ? Du petit policier qui se bat pour faire respecter l’ordre et la loi de son pays, ou du juge qui déclare le malfrat non coupable ? Malgré les preuves accablantes. C’est cela le Gabon, un pays où on te pose la question de savoir celui qui t’a envoyé juste pour le dépôt d’un dossier. Encore que cette conversation humiliante n’est possible que si le virgil ou l’agent de sécurité est de bonne humeur pour te répondre, sinon il prend le dossier, il jette.

Bienvenue dans le monde à l’envers. Un monde dans lequel on demande à un docteur de jeter ses diplômes afin de se reconvertir en agriculteur sans pourtant l’accompagner. Les femmes subissent la spoliation mais la télé nous chante l’efficacité des ONG qui luttent contre le fléau. #Abimtê.

C’était Willy…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here