Chronique : Willy a dit…

0
57

Samedi 18 juillet 2020.

Je suis debout, tout va bien, j’aimerais dire Dieu merci pour cela, mais je préfère AKIBA ATARE NZAM. Au moins, je sais ce que je mets la dedans. A chacun sa langue, sa science, de manière générale sa culture. Mon petit gros #Loic me dit toujours que s’il étale son arbre généalogique jusqu’à…, il arrive chez #NZAM sans pourtant passer par #JésusDeNazareth. Ça n’engage que lui. Au revers, les juifs diront la même chose, que pour atteindre #Dieu, ils ne vont en aucun cas emprunter le chemin d’un ancêtre #Ekang. Bref.

Le nouveau Gouvernement est tombé hier, le Gouvernement de #Rose. Avec deux entrées spectaculaires de deux natifs de la province du Woleu-Ntem. C’est bien, il était temps. Le silence et le vide constatés après le départ de la dernière vague d’hommes politiques simulait une forme de rupture. Au-delà du challenge national, le nouveau ministre de la santé est très attendu sur l’épineuse question concernant le cas #hôpitIlCanadien. Le Woleu-Ntem en général n’a plus de structure hospitalière de renommée provinciale. La naissance de plusieurs cliniques privées démontre là, le piteux état du système sanitaire oyemois. Là-bas, ils ont arrêté de compter les morts.

Preuve que notre démocratie est à bout de souffle et qu’elle est sclérosée, que les gens qui disent nous représenter ne sont pas dignes. Aucun ne semble avoir de vraies propositions, de volonté politique de changement. Ils semblent n’avoir comme variable d’ajustement pour l’élaboration de leur budget que l’augmentation des taxes des honnêtes citoyens et de leur demander de se serrer la ceinture ou de travailler dur. Ils nous demandent des efforts, votent des lois qui ne nous concernent pas, et rien ne changera, car ces messieurs ne sont pas près de voter de mesures restrictives les concernant (diminutions de leurs indemnités, salaires). #Abimtê.

C’était Willy, qui attend impatiemment les résultats du nouveau Gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here