Willy a dit…

0
59

Vendredi 17 juillet 2020. Le pays a très bien dormi, sauf certains ressortissants de la commune Ntoum. Après avoir piétiné l’honneur et la virilité des vrais hommes du #pays en votant la dépénalisation de l’homosexualité, voici la confirmation. Une femme à la tête du Gouvernement. Une Pdgiste de souche qui va peut-être jouer le rôle de passerelle, en dehors des rivalités et des tentions traditionnelles au sein de la classe politique nationale.

En fait, l’entretien entre le Secrétaire Général du PDG et le Distingué Camarade Président n’était pas anodin. La machine se met tout doucement en marche. La page et le sort des casques bleus du Gabon est finalement scellé. Le dernier baobab vient de tomber. Le cap 2023 est donné, le Gouvernement des élections et de la sérénité arrive. Monsieur le Maire Central de Libreville avait dit : « Ali BONGO va gagner des élections dans l’Estuaire tant qu’il sera Maire de Libreville ». Parole d’un Ekang, parfois le messager est aussi important que le message.

Cette déclaration vient d’être renforcée par la nomination d’une Myene de l’Estuaire à la tête du Gouvernement. Et, pendant ce temps, l’opposition lance les pétitions en vue de rencontrer le Président de la République. Nous ne sommes pas loin de crier en 2024 que 2030 ne sera pas 2023. Lavons nous les mains et suivons la télé réalité Lanlare caresse ses cuisses. #Abimtê

C’était Willy, au fait, à quel niveau le déconfinement total du grand Lbv ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here