Arbitrage : Eric Otogo présente sa médaille au président de la Fégafoot.

0
245

Auréolé de sa participation à la finale de la Ligue des Champions Total-2018, remportée par l’Espérance Sportive de Tunis aux dépens du Al Ahly le 15 novembre dernier, l’arbitre international gabonais qui officiait en qualité de quatrième juge, est allé présenter son breloque au président de la Fégafoot. La rencontre entre les _deux hommes s’est tenue ce jeudi 22 novembre au siège de la maison Alexandre Samba à Owendo.

Au cours de cette visite de courtoisie, Éric Castane Otogo, quatrième arbitre de la finale de la Ligue des Champions Africaine, tenait à remercier le président de la Fégafoot pour les efforts qu’il ne cesse de fournir pour l’arbitrage gabonais. Occasion choisie par M. Otogo de présenter sa médaille à Pierre-Alain Mounguengui, ancien arbitre gabonais qui fît les beaux jours du sifflet national par le passé.
Honoré par la visite de monsieur Otogo, Pierre-Alain Mounguengui n’a pas manqué de le féliciter : « tu fais la fierté de tout un pays, et particulièrement de l’arbitrage gabonais. Je reste convaincu de ton talent et je nourris le rêve de te voir arbitrer une finale », a déclaré Pierre-Alain Mounguengui.

En rendant l’ascenseur au président de la Fégafoot, Eric Castane Otogo l’a remercié pour son implication pour le rayonnement et l’internationalisation de l’arbitrage gabonais. Pour mémoire, à ce jour, Eric Otogo est le meilleur arbitre gabonais. Lors de la Can-2015 en Guinée-Equatoriale, le gabonais avait officié la demi-finale qui opposait le Ghana au pays hôte. Voir ce valeureux fils désigné par la Caf pour la finale de la Ligue des Champions n’est pas surprenant. C’est plutôt mérité pour cet arbitre passionné et rigoureux.

La médaille qu’Éric Otogo a présentée au président de la Fégafoot est une reconnaissance des instances internationales pour son talent et sa régularité. Raison pour laquelle la rédaction de Direct241 lui dit ces quelques mots : « bon vent monsieur l’arbitre, c’est le Gabon qui gagne ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here