Désignation des arbitres : l’affaire est loin d’être close

0
245
A qui reviendra la désignation des arbitres pour le championnat national de football?

L’affaire a fait les grands titres courant novembre et décembre 2018, on pensait qu’elle était close après la position du ministère des Sports qui reconnaissait la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) comme le seul organe habilité à désigner les maîtres du jeu pour les championnats de D1 et D2 . Mais à entendre le président de la Fégafoot, ce chapitre n’est pas clos.

La question n’a pas échappé aux journalistes présents à la conférence de presse du 28 janvier dernier qu’animait le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre-Alain Mounguengui. Et le patron du football gabonais s’est étonné de l’attitude la Ligue nationale de football professionnel quant au courrier de la FIFA et la CAF : «La FIFA compte 211 fédérations à travers le monde, sur ces membres 210 font la même chose sauf la fédération gabonaise. Il y a une décision de la FIFA et de la CAF qui nous est parvenue, ce n’est pas la FIFA qui est affiliée à la Fégafoot plutôt le contraire », avait-il déclaré.

En effet, après les consultations faites par le ministre des Sports Alain Claude Bilié-By-Nzé, avec la Fégafoot, la Linafp et l’association nationale des clubs professionnels, le département des sports, c’était prononcé le 14 décembre 2018 et reconnaissait ce pouvoir à la Linafp sur la base la convention signée le 16 octobre 2012 entre les deux institutions sportives.

Une position que le président fédéral ne partage pas, pour la simple raison qu’une convention interne signée entre la Fégafoot et la Linafp a-t-il dit ne peut-être au-dessus d’une décision des instances internationales : « La FIFA a pris une décision, nous l’avons communiquée à la Linafp. Mais ladite institution qui est un démembrement de la Fégafoot s’y est opposée en disant qu’elle continuera à désigner les arbitres devant officier dans les compétitions qu’elle organise », renseignait Pierre-Alain Mounguengui.

Quant à la position de la tutelle, le patron de la Fégafoot a indiqué qu’il avait fourni au ministre des Sports des éléments nécessaires (les statuts de la Fifa, le règlement de l’arbitrage, et la circulaire de la CAF) « En se prononçant sur le ministre des Sports a estimé que la désignation des arbitres incombe à la Linafp en fonction de la convention interne signée la Fégafoot et la Linafp. C’est un document interne, qui ne peut avoir une prédominance sur la décision de la CAF », affirmait M. Mounguengui pas du tout préoccuper par cette affaire : « Ce qui nous préoccupe, c’est la reprise du championnat. Ce n’est pas où iront les arbitres ou qu’est-ce qu’ils feront qui intéresse la Fégafoot », avait-il conclu en précisant que les arbitres attendent la reprise du championnat et seront désignés par quelqu’un. L’affaire est donc à suivre, au cas où le championnat démarrerait.

Pierre-Alain Mounguengui : « Une convention interne ne peut-être au-dessus d’une décision des instances internationales ».

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here