Jeux Africains-2019/Taekwondo : Mouega finit aussi en bronze

0
76
Urgence Mouega Mouega termine 3e aux 12e Jeux Africains Rabat-2019

Venue à Rabat pour s’offrir une médaille d’or comme lors des Jeux Africains de Maputo en 2011, l’internationale gabonaise (-62kg), termine troisième à Rabat au Maroc, réalisant ainsi le même résultat qu’à Brazzaville il y a 4 ans.

Urgence Mouega Mouega (-62kg), ne sera pas parée d’or pour ces 12e Jeux Africains. La taekwondoïste gabonaise a été battue en demi-finale par l’ivoirienne Marie-Frédéric Ekptini, 16 coups contre 10.

Dominée au compteur (7-6) à l’issue des deux premiers rounds, la gabonaise qui est à ses 3èmes Jeux Africains a mené au score juste pour quelques secondes, avant que son adversaire ne reprenne la main dans un combat qu’elle aura bien maîtrisé.

Et pourtant, à trente minutes de ce combat, dans les coulisses, Urgence Mouega Mouega, affichait une grande confiance en raison de sa bonne préparation et son histoire avec son bourreau du jour. En effet, lors d’un tournoi international disputé en 2017 à Rabat, la gabonaise avait battu l’ivoirienne. Mais cette année, Marie-Frédéric Ekptini a rendu la monnaie de la pièce et surtout dans une grande compétition continentale.

Urgence Mouega Mouega voit ainsi ses ambitions brisées avec cette défaite car, elle est venue à Rabat pour remporter l’or comme elle l’avait fait en 2011 à Maputo.
Les prestations mitigées d’Urgence Mouega et d’Anthony Obame, ont fait sortir le coach Antonio Ramos de sa réserve. L’entraîneur des deux taekwondoïstes gabonais évoque le problème de subventions non versées (selon lui) depuis trois ans à ses deux poulains. A en croire ses dires, Obame et Mouega n’ont pas les moyens de disputer les compétitions régulièrement. L’entraîneur évoque les mêmes difficultés sociales qu’Anthony Obame et Urgence Mouega rencontreraient du côté de l’Espagne où ils s’entraînent.

Déjà focalisé pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo-2020, le coach Ramos lance un cri d’alarme auprès des autorités gabonaises, afin qu’une solution soit trouvée dans les meilleurs délais : « Pour arriver en forme aux Jeux Olympiques, Anthony et Urgence doivent au minimum disputer une compétition par mois. Pour ce faire, il faut que leurs subventions soient versées. Sans ça on y arrivera pas », a déclaré Antonio Ramos à notre envoyé spécial.

Le Gabon qui reste cantonné à deux troisièmes places, a encore des fenêtres de tir pour faire retentir l’hymne national « La Concorde » au Complexe sportif Prince Moulay Abdallalh de Rabat. Parce que demain, Moussa Amar Cissé (-68kg) qui évolue du côté de la Chine, et ’Hermann Gilles Doupassou (-74kg) rentrent en compétition pour la dernière journée en taekwondo.

Au plan comptable, le Gabon compte pour le moment cinq médailles, dont deux en or et trois de bronze. En boxe, le Gabon débute bien avec la victoire de Franck Mombey (-56kg) sur le mauricien Dénis Mikey. Un succès qui permet à l’international gabonais de se qualifier pour les huitièmes qui auront lieu samedi prochain.

Mouega Mouega aux côtés de son entraîneur Antonio Ramos
En boxe, Franck Mombey, s’est qualifié pour les huitièmes de finales.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here