Taekwondo : Ngounda rafle l’or à l’Open International Abidjan

0
179
Jouannick Ngouanda (médaillon), sur la plus haute marche du podium au 4e Open international d'Abidjan.

A l’issue du 4ème Open international d’Abidjan (Côte d’Ivoire) disputé du 18 au 21 avril dernier, le taekwondoïste gabonais Jouannick Ngouanda (+80kg), s’est offert l’or. Il fait hisser haut les couleurs nationales dans une compétition qui réunissait 10 pays du continent dont.

« Je vous ai dit que je ferai tout pour ma patrie », a déclaré le sociétaire de Yong Taekwondo, sur son compte Facebook. Par cette phrase on dirait que Jouannick Ngounda dit le « Ngoundeur », répondait à ceux qui n’ont pas cru en son potentiel.

Ce 4ème Open international qui réunissait du 18 au 21 avril 2019, les athlètes de la Côte d’Ivoire (pays hôte), du Mali, du Bénin, du Togo, du Burkina-Faso, du Niger, du Nigéria, de la Guinée Conakry, du Ghana et du Gabon, regroupait sur le tatami, le gotha des combattants du continent de la discipline.

Sans complexe et encadré par Me Zolier Nguema, Jouannick Ngounda a écrasé tout sur son passage, telle une panthère blessée en territoire ennemi. Le gabonais a été sans pitié contre les quatre adversaires qui se sont présentés face à lui. Tous ces compétiteurs convoitaient l’or, mais cette breloque est revenue au Ngoundeur, rigide comme un rock.

Après une telle performance, l’international gabonais a dédié cette médaille à l’ensemble de ses formateurs et ses frères d’armes. « Je viens de terminer premier à l’Open International d’Abidjan, je vous dédie cette médaille car c’est grâce à vous que c’est arrivé ! », a t-il confié.

Me Eric Zolier Nguema, coach du jeune lauréat maintient ses propos. Pour lui, le Gabon reste le centre des poids lourds sur le continent. Grâce à cette victoire la progression de cette discipline au Gabon devrait connaitre un bel avenir.

 

Le jeune gabonais posant ici, avec son coach Me Zolier Nguéma.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here